Le n° 1 de la location d’utilitaires en aller simple

Les obligations à prévoir

La location d’un camion de déménagement se prévoit à l’avance, notamment en période estivale ou en fin d’année : ce sont des moments où les agences de location sont très sollicitées.

Une fois votre réservation faite, il ne faut pas oublier d’effectuer les quelques formalités nécessaires pour pouvoir, le jour J, retirer le camion loué.

 

Le dépôt de garantie (ou caution)

 

Pour se prémunir contre les dégâts éventuels causés à leurs véhicules, les agences de location de camion prennent soin de demander à leurs clients un dépôt de garantie ou caution, non encaissé : il s’agit d’une empreinte sur le plafond de la carte bancaire qui autorise l’agence à effectuer un débit et qui servira de caution.

Chez Rent and Drop, cette formalité doit être effectuée 24h avant le départ du véhicule (il n’est pas possible de l’effectuer plus tôt), en ligne ou par téléphone, et son montant est de 2 500€. Le client peut néanmoins réduire son dépôt de garantie à 500 € en souscrivant à une assurance complémentaire.

Un e-mail de rappel vous sera envoyé la veille de votre réservation. Il vous invitera à vous munir des pièces justificatives nécessaires au retrait du camion loué, et à effectuer votre dépôt de garantie via un lien sécurisé. Si vous pensez ne pas avoir reçu ce message, pensez à vérifier dans la rubrique Spam de votre boîte aux lettres électronique.


Pour pouvoir effectuer son dépôt de garantie sans problème, il est recommandé de vérifier son encours bancaire auprès de son banquier une fois la réservation de camion effectuée.

Si votre plafond n’est pas suffisant (s’il est inférieur à 2500€), il faut demander à votre banque de l’augmenter pour le mois durant lequel la location de camion aura effectivement lieu.

Bon à savoir : Rent and Drop propose des solutions d’assurances complémentaires qui permettent de faire baisser le montant de votre dépôt de garantie : renseignez-vous !

Enfin, notez que la personne qui effectue le dépôt de garantie doit obligatoirement être présente au moment du retrait du véhicule de location.

Comment choisir son assurance complémentaire

 

L’assurance d’un camion de location : les franchises

 

Parce que, en cas de problème, mieux vaut savoir à quoi s’en tenir, voici quelques informations sur la façon dont vous êtes couvert en cas de vol, d’accident, ou d’incendie de votre camion de location.

Chez Rent and Drop, l’ensemble des véhicules sont assurés au tiers, cela signifie qu’en cas de dommages responsables vous êtes redevables des frais réels de réparation du véhicule loué (à hauteur de son prix d’achat maximum). Néanmoins, les dommages causés au tiers sont pris en charge par l’assureur.


Comment réduire sa responsabilité financière

Vous pouvez réduire votre responsabilité en souscrivant à des assurances complémentaires qui vous permettent de bénéficier d’une franchise.

Pour rappel, la franchise correspond au montant qui n’est pas remboursé par l’assurance en cas de dommage, vol ou incendie, et qui donc reste à votre charge.


    • En cas de vol : si le camion de location est volé pendant votre déménagement, l'assureur va rembourser à l’agence de location la valeur vénale du véhicule, diminuée du montant de la franchise. Celle-ci reste donc à votre charge.

    • En cas d'accident, deux cas de figure sont possibles : si le montant des réparations est inférieur à la franchise prévue au contrat, l'assureur n’intervient pas et les frais de réparation sont à votre charge ; si le montant des réparations est supérieur à la franchise, l'assureur rembourse le montant des réparations à l’agence de location, moins la franchise qui reste à votre charge.

    • En cas d’incendie : si votre véhicule est incendié, l'assureur rembourse à l’agence de location la valeur vénale du véhicule, moins le montant de la franchise, qui reste à votre charge.

Suivant l’assurance complémentaire choisie, les franchises (dommages, vol et incendie) peuvent être réduites à 2500 € ou 500 €.

La franchise dommage s’applique pour les dégâts causés sur le camion, à l’exception des parties hautes (tous les éléments situés au-dessus du pavillon) ou basses (tous les éléments situés sous le plancher) du véhicule. Pour ces parties hautes et basses (qui ne sont pas couvertes par les assurances), il n’y a pas de franchise : en cas de dommage, vous devez payer le montant total des dégâts.
Bon à savoir : il existe une assurance complémentaire qui permet de limiter la franchise des parties hautes et basses à 2 500€ : ainsi en cas de choc sur ces parties du véhicule, votre responsabilité financière n’est pas engagée au-delà de ce montant.

 

La suite du guide: